CASSIS SAFE SOIGNER SA POPULATION - lautremag.news

Qui sont les " chevaliers blancs " de cette ville qui soignent en direct ses administrés ?

La crise sanitaire a été le catalyseur des vérités et des mensonges. A l’opacité des consignes institutionnelles s’est opposée la sincérité des actions. Ce scandale pluridimensionnel ne doit pas étouffer les mesures modestes et humaines de certains face à la crise.

À Cassis petite cité de 7000 habitants il est apparu comme une évidence de venir dépister et aider sa population. Face à la caserne des pompiers. C'est  1 Avenue des Carriers à Cassis .   Un laboratoire Cerballiance et une association SDS pour défendre l’accès à la santé ont dépisté un certain nombre de personnes.

On saura dès lundi qui est en bonne santé et qui doit être traité.

Le 17 juin l’opération sera reconduite à partir de 13H30 jusqu’à 17H et si besoin  pourra encore se renouveler.

C’est la simplicité le sérieux et la santé qui ont commandé cette démarche sincère et concrète.

En savoir un peu plus

Le 13 juin 2013 il y a 7 ans naissait l’association SDS. Santé, Droit et société.  Une initiative citoyenne impulsée par des personnes engagées pour le bien commun des territoires.

Elle voit le jour grâce à un éminant Professeur Jean Gabert et une brillante Avocate premier batonnier femme à Marseille Genevieve Maillet qui sous l’impulsion de Marseille capitale de la culture veulent réunir leurs compétences. https://www.lautremag.news/maitre-genevieve-maillet-avec-un-batonnat-des-plus-toniques/

La culture, l’écriture, la peinture, la musique, les arts se classent bien évidemment dans la culture. Mais n’y a-t-il pas l’évidence que la culture de lieu, de temps, est portée par des hommes pour des hommes avec l’émotion positive du souffle de l’art ?

Quel que soit son sexe, son âge, ses convictions quel dénominateur commun ont-ils ?

L’avocat pense que c’est La Défense des libertés et le médecin dit que sans la santé point de salut ! Naturellement et incontestablement ce qui fait écho dans leurs actions c’est LA VIE et la défendre.

La seule culture qui les recense toutes n’est-elle pas « la culture de la vie " !

Les médecins seront ainsi défenseurs de la santé et les avocats médecins du droit ! En revanche sans le soutien de la société, il va de soi qu’il soit impossible de fédérer la force d’une telle culture collective.

C’est donc le premier colloque "culture de la vie " qui lancera cette nouvelle association SDS de 80 membres actifs seulement le 13 juin 2013.

Tous les deux ans une rencontre phare a lieu depuis. Un projet particulier était prévu pour le 13/6/2020 mais hélas devenu impossible par l'impact du confinement lié au covid19. Au 17 mars on ignorait l’ampleur et la durée de cette terrible pandémie. Le monde entier était sidéré par la propagation invisible d’un fléau inattendu prenant chacun de court.  Le Bureau de SDS s’est donc mobilisé à sa mesure.

SDS convaincu que malgré les circonstances chacun pouvait apporter une pierre à l’édifice.  "Un pour tous ...tous pour eux " faisant un clin d’œil au célèbre dicton de Dumas.

Quelques-unes de leurs actions face au covid19

  • L’approvisionnement en urgence 25 000 masques pour l’hôpital Nord où les soignants se battent à " main nue " !
  • Création d’un parcours de soins dans les quartiers Nord afin d’aider les étudiants sans ressources alimentaires,
  • Soutien aux sans-abris,
  • Fabrication de 5000 visières protectrices,
  • Livraison de masques aux avocats de la région Sud pour assurer les permanences,
  • Dépistage d’une clinique privée de malades psychiatriques en besoin de soutien,
  • Mobilisation importante afin de lancer l'alerte contre les Epahd sans accès au droit au dépistage, avec proposition d’un projet de loi pour mieux protéger nos ainés.

SDS utilise l’énergie et l’imagination collectives !

SDS ne ménage ni ses propositions ni ses efforts durant ces 2 mois passés à lutter contre le covid19 en multipliant toutes ces actions secourables.

Cassis une ville exemple où  Madame le Maire s’implique fortement dans la sécurité et la sérénité d’un espace d’exception. 

Mais pour vivre heureux il faut vivre en santé, protéger et se donner les moyens d’une " SAFE CITY ".

C’est le pari engagé que tient la ville de Cassis.

Hier le 12 juin SDS répondait à l’appel de la ville de Cassis lancé par la maire Danielle Millon récemment réélue et représentée ce jour par son adjoint Pascal Chaix.

La réserve communale de la sécurité civile de la ville de Cassis avec l’élu Herve Chaussidiere et son equipe de bénévoles comme coordinateurs de cette réserve. Ils ont sut mettre à disposition pour cette action toute leur précieuse logistique.

Un grand esprit d’équipe et un climat bien fraternel.

Ils nous on fait presque oublier la pandémie et ses risques.

Comme chaque année à la même période estivale la ville de Cassis se prépare à quadrupler sa population. Afin de favoriser la réussite de la saison touristique et surtout pour faire vivre l’économie.

La municipalité a décidé dans la gestion de la crise Covid19 de mettre en place des journées de dépistage par test sérologique pour tous les cassidens qui le souhaitent. 

Cette premiere cession de test s’est déroulée le vendredi 12 juin et elle a permis de tester déjà plus de 70 personnes.

A cette occasion, 2 médecins Jean Gabert et Marcel Alchech etaient présents et les personnes éprouvant le besoin de les consulter sur place on put le faire gratuitement.

L’inquiétude quotidienne légitime de certains administrés ne sachant pas trop quoi penser de leur niveau potentiel d’infectiologie et de leur capacité de développement d’anticorps protecteurs, nécessite un dépistage.

Ainsi avec cette mesure CASSIS SAFE la ville donne la possibilité de se faire tester facilement et rapidement et participe activement à la protection de ses habitants.

L’association SDS et le laboratoire Cerballiance, la ville et la réserve communale ensemble tous acteurs de cette dynamique pour la protection de la sante publique.

La réserve communale de la sécurité civile de Cassis.

Ces partenaires de la Mairie qui rassemblent leurs efforts tous bénévoles, une bonne trentaine, autour de l’équilibre de la population lorsque les instances sont surchargées ou occupées. 

La réserve de Cassis figure dans le trio de tête national des réserves. 

La journée de test commence simplement avec des tentes blanches installées face à la caserne des pompiers sur les hauteurs de la ville. Très vite les habitants répondent présents et viennent se faire tester par l’équipe mise en place.

C’est l'occasion de se rassurer sur place, de se faire contrôler et de se soigner si besoin avec des professionnels juste là pour répondre à la demande. 

Cette initiative pour garder surtout à l’esprit de fédérer les compétences individuelles au service de la collectivité.  Le tout sur fond de mer bleue et de blouses blanches avec toute l’énergie des bonnes volontés.

Cela confirme que le sinistre épisode de la pandémie a aussi mis en évidence à côté du pire de la situation les meilleures de nos valeurs.  

Souhaitons que cette équipe énergique et gagnante pousse plus loin l’esprit collectif et donne envie a d’autre villes de reproduire cet exemple de solidarité.

Photos et journaliste  : JR

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This