CHEZ EMD ECOLE DE MANAGEMENT MARSEILLAISE UN ETUDIANT SE DISTINGUE !

Un Étudiant en Master 1 dans la grande l’école de management marseillaise qu’est EMD, Lucas Simon, 21 ans, se distingue en prenant de belles initiatives.
Il organise avec un certain talent depuis 3 ans des conférences économiques tres enrichissantes en présence de personnalités locales.
Celui-ci sait parfaitement mettre en avant l’importance d’informer et de débattre sur tous les sujets.

Il sait particulièrement démontrer et souligner les rôles et les missions de chacun.

Il a proposé plusieurs débats comme :
« le rôle et les missions de la CCIMP et des instances patronales » avec le Président de la CCIMP fraîchement élu Jean Luc Chauvin lors de cette conference. Mais étaient  aussi présents  le  DGS de l’Upe13 Gabriel Descat et la Vice-présidente de la Cpme 13 Marie-Laure Dufour.
« Manager dans un monde d’incertitude » avec la productrice de la série Marseille Sabrina Roubache. présence du Directeur Marketing de la Provence Julian Rodriguez . Un autre participant  le professeur de philosophie, Adjoint au Maire et Directeur de l’école Sainte Trinité Xavier Mery. La conférence est  animée par Thierry Debaille, Journaliste économique ,rédacteur en chef de Businews.
Pour son dernier débat Lucas s’est attaqué le jeudi 8 novembre dernier au thème « Restructuration d’entreprise : réel enjeu ou effet de mode ? »

En présence de Victor Chemineau, Directeur Deal Advisory Région sud & Languedoc de KPMG.

Caroline Lébrard, Consulting Director at Sopra Steria.

Laurent Chonez, Manager chez Wavestone.

On  a pu voir certains étudiants de cette brillante école EMD très concentrés, soucieux de nourrir leur soif de connaissance.

Lucas, comment vous est venu cette envie d’organiser des conférences, échanges ou débats ?

C’est avant tout une volonté de contribuer, en tant qu’étudiant, au rayonnement de l’école où j’étudie EMD.
J’ai une véritable envie de vouloir créer un lien supplémentaire entre le monde étudiant et le monde professionnel.
Ainsi pour pouvoir réaliser ce désir, il faut tout simplement oser !
Alors comme une sorte de défi personnel que je me lance à chaque fois, je surmonte mes peurs et dépasse mes limites.
D’une nature plutôt timide, cela me pousse à aller vers les autres et à prendre la parole en public.
Même si je reste impressionné à chaque fois, j’apprends toujours plus, au fur et à mesure, finalement.

En plus, le Directeur de mon ecole EMD, Xavier Palou, me soutient et m’encourage depuis toujours dans cette démarche.

Comment choisissez-vous les thèmes de vos conférences, échanges ou débats ?

Je m’inspire de l’actualité mais aussi de personnes rencontrées lors de forums ou événements économiques auxquels je participe le plus souvent.
Étant attiré par les métiers du conseil et interpellé par les capacités d’adaptation des entreprises, le choix du thème de cette année est vite apparu comme une évidence.

Pour cette année, comment vous y êtes-vous pris ?

J’ai pu compter sur l’aide de Pierre-Laurent Soubra, associé KPMG, que j’avais rencontré au Forum des Entrepreneurs, pour me mettre en relation avec leur expert régional (Sud & Languedoc) dans le domaine des fusions, acquisitions et restructurations d’entreprise, Monsieur Victor Chemineau.
Il a été très enthousiaste et m’a donné son accord.
Je l’ai ensuite rencontré, interviewé, et défini ainsi avec lui ses axes d´intervention.
Ensuite, je souhaitais avoir 2 cabinets de conseil, attachés à notre territoire.
Sopra Steria est le leader européen de la restructuration digitale.

J’ai trouvé le contact de Madame Caroline Lébrard, sur LinkedIn. Il se trouve qu’elle connaissait Julian Rodriguez, intervenant de la conférence de l’année précédente.  Celui-ci  m’avait ensuite accueilli en stage pour travailler sur la stratégie digitale d’un nouveau support.

La boucle était bouclée.

J’ai pu l’interviewer lors du RV économique de la FrenchTech, événement qu’elle n’aurait raté pour rien au monde. Pour moi, Caroline n’a jamais cessé de se former au changement, ce qui fait d’elle une grande professionnelle.

Avoir Wavestone en tribune m’intéressait grandement, car ils ont la particularité d’être nés de la fusion entre Solucom, Idesys, Arcome... Et donc d’avoir vécu ce qu’ils conseillent.

L’EMD a créé l’école du numérique et était présente à ce titre au grand Opening de la FrenchTech.

Monsieur Laurent Chonez était « voisin de stand » alors le contact s’est fait naturellement. Laurent est rigoureux et sait garder une vision synthétique.
La conférence a permis d’aborder entre autres des changements essentiels dans les entreprises avec des exemples concrets.
Le changement, qui doit être rapide (soit pour anticiper une crise soit pour répondre à une crise) nécessite une réorganisation des services.
La stratégie digitale fait complètement partie de la stratégie globale des entreprises, c’est devenu un sujet à part entière.
Avant c’était la Direction des Services Informatiques qui pilotait les sujets sur le digital, alors que maintenant ce sont les équipes métier qui sont à la manœuvre avec le support des services techniques.
Par exemple, chez Airbus les projets structurants sont drivés par le cœur de métier pour une transformation plus modulaire, plus agile.
Pôle emploi propose un nouveau service via l’intelligence artificielle et une personnalisation des offres.

Les consultants pourraient-ils disparaître avec l’IA?

À ce stade de la connaissance, cela semble peu probable, car le conseil fait appel à des schémas intellectuels complexes, et uniques car chaque cas est particulier.
Pour conclure, le tissu économique de notre territoire a été largement plébiscité pour sa capacité à développer du business, et à changer la donne. Oui, on peut faire du conseil en Région.

La soirée s’est terminée par un apéritif convivial grâce à la Mep, partenaire historique.
Les étudiants ont pu échanger avec les conférenciers. Pour ma part, j’appréhende mieux les métiers du conseil, et j’espère approfondir mes connaissances dans ce secteur lors d’une prochaine alternance.

Voila une jeune étudiant plein de promesses, qui prend au sérieux ses apprentissages.

Sur ses lèvres un sourire irréprochable resplendit sur  son visage, il signale  chez lui une forme de réceptivité, d’ouverture d’esprit.

Lucas a  l’art de créer autour de sa personne très vite, une ambiance amicale et généreuse.  Une forme d’intimité que l 'on veut  partager avec lui le plus simplement possible.

Son dynamisme nous montre tout de suite son talent à ouvrir de nouveaux horizons pour tous ceux affamés de savoir. Lucas sait être un bon étudiant avec sérieux et légèreté enjouée.  Il continue d'apprendre en accueillant chaleureusement les informations, les questionnements, et les opinions durant les grands échanges qu'il organise a merveille.

Il sait s 'enrichir au quotidien, puiser dans ses hauts et ses bas. Lucas possède véritablement une grande conviction et rien n 'est fait chez lui par obligation mais par passion! Alors oui Lucas Simon a su se distinguer !  Souhaitons- lui en complément d'une bonne maitrise de son futur métier, une belle évolution !

PHOTOS : Juliette Reouven

journalistes : AC ET NS