la benediction des navettes avec jean claude gaudin a marseille

Ce jeudi 2 février, avait lieu la traditionnelle bénédiction des navettes dans la cité phocéenne. Un rendez-vous incontournable pour des centaines de personnes qui étaient, encore une fois, au rendez-vous !

 

Plus ancienne boulangerie de la ville de Marseille, le « Four des navettes » accueillait ce jeudi la tradition de la chandeleur. Maison incontournable depuis 1781, elle était aujourd’hui en ébullition.

En effet Jean Claude Gaudin, maire de Marseille ainsi que de certains élus étaient présents afin d’assister à la bénédiction des fameuses navettes marseillaises.

Chaque année, l’évangile est escorté par les élèves de la marine marchande jusqu’au port de Marseille vers cinq heure du matin. Ensuite, le départ du cortège est donné sur le Quai des Belges et remonte jusqu’à l’Abbaye de Saint-Victor. Sur le parvis, la ville, la mer et les cierges verts de l’Abbaye sont bénis. Une messe solennelle des fêtes de la Chandeleur est ensuite célébrée. Enfin, à 8h, l’Archevêque vient au Four des Navettes pour procéder à la bénédiction du four, des navettes, de ceux qui les fabriquent, de ceux qui les vendent et de ceux qui les mangent !

A noter qu’exceptionnellement cette année, ce n’était pas l’archevêque de Marseille qui était chargé de la bénédiction pour des raisons de santé. C’est donc l’évêque auxiliaire Jean-Marc Aveline qui l’a remplacé.

De nombreuses personnes ont donc fait perdurer cette fête religieuse chrétienne, attestée depuis le Moyen Âge et qui correspond à la présentation du Christ au Temple. A Marseille, la fête lie le Port et l’Abbaye Saint Victor, consacrée à Marie depuis le 5ème siècle. 

Selon la légende une barque amena les saintes Maries sur les Côtes de Provence, à Marseille, pour prêcher la résurrection de Jésus Christ. Les navettes représentent donc, en cette fête de chandeleur, les bateaux par lesquels ont débarqué les Saints.

Aujourd’hui encore cette tradition est très largement suivie par des centaines de personnes qui suivent les différentes étapes de cette fête chrétienne. Le « Four à navette » est pris d’assaut par tous ceux qui veulent les navettes bénites.

Si vous faites partis des chanceux qui ont eu la possibilité d’acheter ces fameuses navettes, conservez une navette ayant reçu la bénédiction ainsi qu’un cierge vert. A la prochaine Chandeleur, faites brûler le cierge et mangez la navette, qui se conserve une année entière. Cela portera bonheur à tous vos proches.

Manon Quenehen

Crédits photos Patrick Di Doménico

Pin It on Pinterest

Shares
Share This