UN EBENISTE INCROYABLE A QUI ON DOIT LES TERRASSES DU MUCEM ! - lautremag.news

 FM Bois, c’est une très belle rencontre sur l’un des stands lors de la dernière foire de Marseille, elle n’a pas laissé indiffèrent lautremag.news  et nous avons envie de vous faire partager encore une fois, l ‘un de nos coup de cœurs !

François Minéo, créateur et fondateur de cette belle entreprise sur Aubagne FM bois, dont la réputation d’experts dans l ‘art d’utiliser les bois pour la construction des terrasses atypiques,  n’est plus à faire, nous invite avec son joli sourire à découvrir son univers … waouh  tout le monde  se l’arrache  , il  maitrise l’art de sa plus grande passion, celle du bois ! Un parcours plutôt normal pour un  fils et petit fils de menuisier – ébéniste.  Cela fait plus de 30 ans, que l ‘entreprise familiale fonctionne plus que bien ! Au départ l’entreprise est spécialisée  pour mettre dans vos espaces des parquets magnifiques et plus axée sur les sols de vos terrasses. Et d’ailleurs on lui doit toutes les terrasses du MUCEM en bois.

François a 53 ans et nous dit qu’il a deux filles,  que cela fait 3 générations qu’ils travaillent les bois. Il partira se former  et c’est en revenant  de ses nombreux voyages (où il part le plus souvent possible afin de découvrir au tour du monde des curiosités qu’il ramènera et transformera) que son savoir faire s’enrichira ayant   développé un sens prononcé pour les constructions d’espaces atypiques intérieurs s’inspirant des bois exotiques hauts de gamme, il deviendra vite incontournable dans son activité. 

François MINEO  avec un  Show Room de 600 m² à Aubagne,  expose tout son savoir faire en matière d’agencement d’intérieur en bois, créant  un espace ouvert à l’exposition d’objets exotiques, tous agencés de sa propre  collection de mobiliers.
Son talent  permet à ses clients, la réalisation de projets ambitieux et hauts de gamme dans des villas de luxe avec des thèmes qui racontent l ‘évasion ou un histoire de voyage et tout cela EVIDEMMENT  sur mesure !

« Le bois, c’est ma vie. je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit. »
Dans l’atelier à 13 ans, le rabot fait voler les copeaux en flocons, la scie chante et enchante le bois, la main caresse les veines de la noble matière.
« Ce qui me fascine profondément dans mon métier, c’est de redonner vie à l’arbre qui a été abattu ».

Depuis 20 ans, il est allé chercher les essences les plus rares en Afrique, en Indonésie et jusqu’en Amazonie. Perdue dans l’immensité de cette région, deux fois grande comme l’Europe, il a même possédé sa propre forêt dans un coin de Bolivie.
« Pour se représenter son étendue, il fallait tracer une ligne entre Avignon, Salon-de-Provence et Le Lavandou. » Un domaine impressionnant rapporté à l’échelle des Bouches-du-Rhône

Nous vous invitons à le découvrir sans attendre …http://fmbois.fr/

AC 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This