Edouard Dossetto est Cyrano aux tranchées - lautremag.news

EDOUARD DOSSETTO AVEC SON CYRANO AUX TRANCHEES… EMOTION ASSUREE !

L’émotion monte crescendo et tres vite elle va envahir tout l'écran. Un court métrage « Cyrano aux tranchées » qui en dit long sur l’avenir qui se dessine doucement pour ce talentueux acteur réalisateur Edouard Dossetto. Rappelez vous des débuts de Quentin Tarantino ou Christopher Nolan ou François Truffaut et de bien d’autres…

Le bretteur gascon Cyrano de Bergerac qui se bat souvent à l’épée, est excessif talentueux et poète.  Affublé d’un nez proéminant, « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap, que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! » qui transforme sa personnalité plus que son visage, il est un personnage flamboyant de la littérature française.

Le Marseillais Edmond Rostand qui a créé la fameuse pièce de théâtre jadis   aurait eu 150 ans aujourd’hui.

Son œuvre a reçu un nouveau souffle au cinéma avec Gérard Depardieu en Cyrano grandiloquent ainsi son héros n’a pas pris une ride. Mais ce type de phénomène apporte plus qu un simple personnage de plus dans la palette des portraits théâtraux.

Il apporte un élan même fugace et ne laisse jamais indifférent.

Ce personnage haut en couleur a inspiré Joseph Suberville, un simple poilu de la grande guerre de 14-18 qui du fond de sa tranchée pilonnée d’obus et striée du sang de ses frères d'armes s’évadait de l’horreur quotidienne en imaginant la visite de Cyrano dans sa tranchée.

Il en a fait une pièce en alexandrin qui a été jouée une fois après-guerre au théâtre des armées. Cyrano y dialogue avec un poilu et ils échangent leur vision du bonheur et de la peur. Il se donnent l’un à l’autre un peu d’espoir et beaucoup de lumière.

Cette pièce a été interprétée à Marseille par Mesguish dans la cour de la préfecture, au Festival Edmond Rostand 2018

C’est à l’occasion des 100 ans de l’armistice et des 150 ans de la naissance d’Edmond Rostand que le chef d’œuvre est joué. Pour Édouard DOSSETTO -lui aussi né à Marseille - c’est une véritable découverte ! Il imagine que ce discours peut être reproduit en court – métrage.  Qu’il peut même le vulgariser en découpant fidèlement le texte du poilu pour le faire prononcer par plusieurs comédiens dont lui-même.

L’intensité de l’échange est évidente et efficace.

Édouard DOSSETTO traduit à travers l’excès de panache de l'un et l’excès de prudence des autres, le délicat équilibre des temps troubles. Les craintes sociales et les guerres contraignent à chercher des références dans le passé et dans ces cas-là on voudrait toujours pouvoir se référer à nos aïeux. Faire référence à leurs réflexes, à leur modèle, à leur courage. Mais est-il seulement transposable ?

C’est le message du film : " dites à nos aïeux que nous ferons de notre mieux "

C’est ce que dit le poilu au départ de Cyrano ici incarné par Édouard DOSSETTO. Les acteurs de ce film original et inspiré eux aussi ont fait mieux que de leur mieux !

Le court métrage a été couronné de prix dans les 20 festivals internationaux.

  • Meilleure lumière,
  • Meilleur décor,
  • Meilleur costume,
  • Meilleur réalisateur,
  • Meilleur acteur,
  • Meilleur second rôle.

En somme un court métrage qui ne manque pas de panache signé Cyrano alias Edouard DOSSETTO !

Édouard en montant ce court métrage lance comme un message !  Il veut ainsi faire écho à toutes celles et ceux qui luttent contre le découragement, l'impuissance et les fatalités qui ne sont pas le propre d’une époque et donner une lueur d’espoir. Cette aspiration intemporelle se traduit par des rimes aux sonorités parfois d’un autre temps mais toujours émouvantes et souvent drôles.

Chapeau bas et félicitation à toute cette jeune équipe qui a si bien su nous faire grimper dans la lune de "Cyrano aux tranchées ".

Nous donner, pour quelques minutes, le temps d’un court métrage, le plaisir de l’enthousiasme et de la liberté que l’art apporte même au fond des pires confinements. Par la magie d’un jeu subtil et sensible à la fois, magistral et touchant, le premier rôle bien servi.

Avec des répliques justes et vibrantes, des poilus à ses côtés, Cyrano transmet à tout l’auditoire son impalpable douceur et force ! Vous êtes alors transportés au-delà des mots avec élégance au point qu on croirait presque s’envoler avec lui ... MORBLEU !

Ne doutons pas un seul instant de la prochaine ascension vers un futur long métrage qu’’Edouard va nous préparer !

Photos : JR / Journaliste : EP

Pin It on Pinterest

Shares
Share This