Impossible d’échapper au vent du Dodécanèse.

Rhodes, Face au palais des Grands Maîtres, les trois moulins à vents jalonnent la digue de Mandraki, et laissent tourner leurs ailes au gré du vent …Autrefois, ils servaient à moudre le grain destiné aux bateaux en partance.

Au bout de la jetée se dresse le fort St Nicolas, aujourd’hui transformé en phare.

La ville médiévale de Rhodes, construite sous les règnes des chevaliers de Saint-Jean, ordre hospitalier, et point de départ de la 2ème croisade capitulera en 1522 devant Soliman le Magnifique, après un siège de 5 mois.
Impressionné par la résistance héroïque du Grand Maître Philippe de Villiers de L’Isle-Adam,
Soliman accordera le libre passage aux Hospitaliers, aux chevaliers rescapés et à nombre de Rhodiens.

Ils emporteront dans trente navires, leur trésor, leurs archives et leurs reliques.

Après la domination Ottomane, ce sont successivement l’administration italienne et britannique qui géreront le Dodécanèse.

Il faudra attendre la deuxième guerre mondiale pour que cet ensemble de 12 îles soit rattaché à la Grèce en 1947.

Rhodes, Simi, Kos, Patmos, Lipsi, Leros, Kalimnos 

Autant d’îles merveilleuses à en croire les navigateurs.

Des mouillages superbes et tranquilles, dans des ports charmants avec une population accueillante.

Rhodes la sublime, l’île forteresse, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Son Palais des Grands Maîtres, son hôpital transformé en musée archéologique, l’incontournable rue des Chevaliers où flotte le drapeau français, sur le toit de l’Auberge de France à quelques mètres de l’auberge de Provence, et puis, l’élégante Mosquée de Soliman.
A l’extérieur de la forteresse, un havre de paix : l’immense plage d’Elli Beach où chacun vient se ressourcer, face au littoral turc, dont les montagnes se dessinent au gré de l’atmosphère, à 17km seulement de la côte grecque.

Au rythme des matelas bien rangés et parasols alignés, le littoral rhodien, scande vestiges byzantins et romains, temples et monastères, et lieux de tournages mythiques.

La plage d’Anthony Quinn, acteur vedette de « Zorba le grec », juste après Falikari à Ladiko, composée d’une double crique alliant galets et roche volcanique est l’exemple merveilleux des nombreux endroits magiques de la côte Est, jusqu’à l’acropole de Lindos.

Ici, à Lindos, le vent souffle sur la ville blanche. Il n’est pas bien difficile d’imaginer le fameux tournage des « Canons de Navarone » après une ascension pédestre incontournable vers le temple d’Athéna.
Vue magistrale de la baie qui s’étale comme un rêve, et si les ombres mythiques de David Niven, Gregory Peck et d’ Antony Quinn s’infiltrent dans notre imaginaire, la crique de Lindos nous offre l’apaisement au bord d’un lagon incroyable, torpeur aquatique d’un présent qu’il est difficile de quitter….

Mais l’apothéose se trouve à Kalithéa, à 9km de Rhodes.

Ces thermes de l’Antiquité restaurés en 1929 par un architecte italien, Pietro Lombardi, sont un petit bijou architectural. Paysages naturels magnifiques dans une baie à l’eau cristalline, sols en galets aux motifs noirs et blancs, et le café historique adossé au lieu ….

Union entre nature, architecture et histoire.

Une beauté incomparable.

Raphaëlle A.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This