Joker avec un Joaquin Phoenix qui donne des frissons dans un rôle fait pour lui.

On connaissait le Joker fantasque et rieur avec Jack Nicholson qui incarnait l’un des plus célèbre méchant des Comics mais là aussi on va se souvenir de ce Joker dans cette version.

Aucune similitude avec le rire de jack Nicholson, car celui-ci ne nous amuse pas du tout !
Un clown fou mais très malheureux qui comprend que sa vie n’est pas une tragédie finalement mais une comédie à cause de sa mère…va devenir le Joker !
Ce fils torturé qu’elle appelle  « HAPPY »  propice aux perturbations psychiques entre dans une démence progressive de plus en plus maléfique qui va vous tenir en haleine durant tout le film.
Un rôle formidable alliant suspense et attachement pour ce joker d’un physique magnifique à l’intériorité tourmentée.
Au début des années 80 dans la ville imaginaire de Batman à Gotham, dans un climat sombre, misérable et mouvementé, on parcourt le destin d’un solitaire vivant encore chez sa mère.

La société va le rendre progressivement marginal et l’inviter dans une descente aux enfers qui provoquera sa cruauté sans limite jusqu’à commettre l’insoutenable …
Il faut croire que ce joker n’a pas connu un seul instant de joie dans sa triste existence.

AC

Pin It on Pinterest

Shares
Share This